Pompes d’arrosage de surface : comment bien les choisir ?

Pompes d'arrosage de surface

Publié le : 15 décembre 20225 mins de lecture

Pour tous pompages d’eaux chargées, d’eaux usées et d’eaux claires, l’utilisation d’une pompe de surface est nécessaire. Celle-ci sert à refouler et à aspirer, qu’elle soit multicellulaire ou monocellulaire. Cet accessoire est indispensable dans différentes situations : vider une piscine, arroser le jardin ou pour l’eau du puits par exemple. Comment bien choisir une pompe d’arrosage de surface?

Une pompe de surface pour quel type d’eau ?

Il est très important de distinguer le type d’eau à pomper afin de bien choisir la pompe d’arrosage adaptée. En effet, vous devez vous intéresser aux éléments granulaires qui composent l’eau. Il faut alors déterminer les éléments solides qui se trouvent dans le type d’eau à pomper. L’eau propre ne contient aucun élément solide. Les eaux des récupérateurs d’eaux et les eaux de pluies sont des eaux claires. Les éléments solides qui s’y trouvent sont inférieurs à 5 mm. Vous pouvez donc choisir une pompe d’arrosage de surface pour les eaux claires. Les eaux de pluies ou de rivières et de points d’eau sont des eaux chargées. Leurs éléments solides ont une taille de moins de 20 mm. Une pompe d’arrosage gardena de surface pour eaux chargées est recommandée. Pour les eaux très chargées constituées d’éléments solides de plus de 20 mm, une pompe immergée est recommandée mais vous pouvez aussi utiliser une pompe de surface pour eaux très chargées. Vous pouvez en trouver sur ce site.

L’importance du débit

Un autre point à ne pas négliger est le débit que vous disposez en sortie de votre pompe d’arrosage gardena. Ce critère de choix est crucial pour avoir la pompe d’arrosage qui vous convient le plus. Dans la mesure où les pompes d’arrosage gardena servent à transporter de l’eau, leur capacité d’en transporter est à vérifier. Cette étape est essentielle pour éviter de ne pas pouvoir transporter assez d’eau. Si, au contraire, vous voulez arroser votre jardin à partir du système de goutte à goutte, il ne vous faut pas trop d’eau. Pour un arrosage de surface différent d’un arrosage automatique, il faut impérativement connaître le débit qu’il vous faut. Vous devez faire le calcul en heure de ce débit. Voici un exemple simple : pour un arrosage goutte à goutte, vous n’avez qu’à déterminer le nombre de goutteur et de le multiplier par leur litrage en heure.

HMT : hauteur manométrique totale

Afin de vous procurer la meilleure des pompes d’arrosage de surface, vous devez tenir compte de ce paramètre. Le calcule de la hauteur manométrique assure l’arrivée de l’eau à la destination voulue en quantité suffisante et avec assez de force. Il n’y a pas que le débit qui compte mais aussi la pression. La hauteur manométrique totale s’exprime en mètre Colonne d’Eau ou mCE. Il est à noter que 10 mCE équivaut à 1 bar. Afin d’obtenir le résultat, la formule est simple. Il vous suffit d’additionner la pression de sortie, la perte de charge, la hauteur de refoulement et la hauteur d’aspiration. La pression de sortie est celle que vous souhaitez recevoir au bout de votre tuyau. Elle s’exprime en mCE. Les pertes de charges représentent la perte de pression que le frottement de fluide à l’intérieur du tuyau génère. La hauteur de refoulement est la différence de hauteur entre le refoulement et la pompe. Elle est exprimée en mètre. La hauteur d’aspiration n’est que la hauteur entre la pompe et l’eau à aspirer. Elle ne doit pas dépasser les 7m. Une pompe immergée est recommandée pour une hauteur d’aspiration au-delà de cette limite. Maintenant que vous connaissez les trois étapes primordiales pour trouver la pompe d’arrosage gardena idéale, vous n’avez plus qu’à faire le calcul. Il est conseillé de respecter chaque étape afin de vous procurer une pompe d’arrosage parfaite.

Plan du site